A la une Actualité
 

mardi 05 juin 2018

Les médecins résidents réoccupent la rue Réagissez

Les résidents reprendront les actions de rue.

 

Le projet de loi organique relative aux lois de finances : Les critiques des parlementaires du RCD Réagissez

Les parlementaires du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) annoncent qu’ils ne voteront pas pour le projet de loi organique relative aux lois de finances.

 

APN : La loi portant code de justice militaire adoptée Réagissez

Le projet de loi portant code de justice militaire a été approuvé, hier, par les élus de la Chambre basse du Parlement.

 
 
	La quantité de plastique qui finit dans les océans mis bout à bout équivaut à quatre fois le tour de la Terre en une seule année et peut rester dans l’environnement jusqu’à 1000 ans avant de complètement se désintégrer

Combattre la pollution plastique et les gaspillages Réagissez

Al’instar de tous les pays du monde, l’Algérie célèbre la Journée mondiale de l’environnement qui coïncide avec le 5 juin de chaque année. Cette année, la célébration de cette journée est placée sous le thème «Combattre la pollution plastique».

 

Eclairage public, les écoles primaires et les mosquées très énergivores Réagissez

 

On vous le dit Réagissez

lundi 04 juin 2018

 
	Layla Haddad au siège du Parlement européen. 

La vidéo de Layla Haddad fait monter la tension entre l’Algérie et l’UE

La vidéo de Layla Haddad, ancienne correspondante de l’Entv à Bruxelles, dans laquelle elle critiquait le clan Bouteflika, est devenue un sujet de discorde entre les dirigeants algériens et l’Union Européenne. L’ambassadeur de l’UE à Alger, John O’Rourke, a répondu dimanche soir sur Twitter aux protestations algériennes. Alger exige une réponse officielle. 

 

Affaire brc et gestion de Sonatrach : Les contrevérités de Ould Kaddour

L’argument de la lutte des clans au sommet de l’Etat, réelle ou présumée, est brandi par l’actuel PDG de Sonatrach pour mieux escamoter le fond de l’affaire –non jugée à ce jour – sur laquelle a enquêté l’Inspection générale des finances dès février 2006.

 
 
	La série noire continue pour l’aviation militaire, heureusement sans gravité cette fois-ci 

Neuf militaires blessés, l’appareil coupé en deux

Neuf militaires ont été blessés lors de l’atterrissage raté d’un Hercules C-130 de l’armée à l’aéroport de Biskra. Le ministère de la Défense nationale évoque «une sortie de piste de la base aérienne de Biskra, causant des blessures légères aux membres d’équipage».

 
 
	 Fethi Ghares est né à Alger le 20 juillet 1973. Il a fait ses études en agronomie à Mostaganem, une ville qui lui est très chère . Il travaille actuellement  à Saidal. 
 
	Son parcours politique avait commencé en 1988 à l’âge de 15 ans, quand il avait fait sa première marche durant les événements d’Octobre. A l’époque, il s'était radicalisé à cause de la répression et  avait embrassé l’islamisme. 
 
	A 19 ans, il avait rompu avec cette idéologie  pour devenir un fan d'El Hachemi Chérif, puis sympathisant du mouvement Ettahadi et, enfin, membre fondateur du MDS en 1998. 
 
	Au congrès de 2013, il a été désigné porte-parole du mouvement. A l’issue du dernier congrès en avril 2018, il a été désigné candidat du parti à la  prochaine présidentielle.   
	 

«Je suis le candidat qui veut réhabiliter le mot combat»

 

Vidéo hostile à Bouteflika : L’Algérie souhaite une démarcation de l’Union européenne

La vidéo de la journaliste Layla Haddad, sur Bouteflika, diffusée à partir de Bruxelles, semble avoir ébranlé sérieusement le sérail à Alger.

 

Arrêtés à Oran : Un journaliste et un lanceur d’alerte devant le procureur aujourd’hui

L’arrestation manu militari, vendredi dernier à Oran, du journaliste et militant des droits de l’homme Saïd Boudour et du lanceur d’alerte Nourredine Tounsi, et leur transfert, séance tenante, vers un commissariat de la capitale, a fait couler beaucoup d’encre.

 

Le permis biométrique n’est pas encore le permis à points

Le 2 avril dernier, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire avait lancé, à partir d’Alger, l’opération de délivrance du permis biométrique dans le cadre du processus de dématérialisation de l’administration. Cette terminologie a toutefois semé la confusion dans l’opinion publique par rapport au permis à points.

 

On vous le dit

dimanche 03 juin 2018

Vidéo attentatoire aux symboles de l'Etat algérien: Le MAE convoque l'ambassadeur de l'UE à Alger

L'ambassadeur de l'Union européenne à Alger, John   O'Rourk, a été convoqué au siège du ministère des Affaires étrangères par   le Secrétaire Général du ministère , Noureddine Ayadi, suite à la diffusion   à Bruxelles d'une vidéo attentatoire aux symboles de l'Etat algérien,   indique dimanche un communiqué de ce ministère.

 

Sortie de piste pour un avion militaire de la Base Aérienne de Biskra

Un avion militaire de type Hercule C-130, sans   passagers, a fait l'objet dimanche d'une sortie de la piste de la Base   aérienne de Biskra, causant de légères blessures aux membres de l'équipage,   a indiqué un communiqué du ministère de la défense nationale (MDN).

 
 
	La directrice générale du FMI, Christine Lagarde

Le FMI table sur une inflation de 7,4% en 2018

Le Fonds monétaire international (FMI) relève ses projections concernant le taux d’inflation en Algérie en 2018, tablant sur un taux de 7,4% cette année contre une estimation initiale de 4,4%.

 
 
	La journaliste Layla Haddad

Vidéo critique de Layla Haddad : Les autorités algériennes mal à l’aise

La journaliste algérienne Layla Haddad, ancienne correspondante de l’ENTV à Bruxelles, vient de susciter la colère des autorités algériennes.

 
 
	Après une exclusion de plusieurs décennies, les zaouïas ont été ressuscitées par le président Bouteflika, dès son premier mandat en 1999, pour en faire un instrument politique et un réservoir électoral qui pèse lourd.

Pourquoi le pouvoir mise sur les zaouïas

Avec la construction, en un temps record, d’une grande et fastidieuse mosquée dans un quartier assez huppé de la capitale, pour un montant de pas moins de 900 millions de dinars payé par des hommes d’affaires, des entrepreneurs et de nombreux donateurs anonymes, et son inauguration en grande pompe par le président de la République, la zaouïa Al Kadiria a créé la surprise et suscité des interrogations sur la relation entre les confréries religieuses et la politique.

 
 
	 Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lors de l’inauguration du siège de la zaouïa Belkaïdia, située dans la localité de Tixeraïne, commune de Birkhadem à Alger

«L’alliance avec les zaouïas est une tactique pour le maintien au pouvoir»

Ancien conseiller au ministère des Affaires religieuses, Adda Fellahi, estime que «l’autorité politique est en droit, en vertu de la Constitution qui stipule que l’islam est la religion de l’Etat, de faire des alliances avec les zaouïas, dans l’intérêt général de la société et non pas pour se maintenir au pouvoir».

 

<< < 45678910111213 > >>

le dessin du jour
LE HIC MAZ
impact journalism days

 

Mes infographies

Chroniques
Point zéro Repères éco
El Watan Magazine

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Arts et lettres

Le traître bienfaisant

la suite
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie