Chroniques Point Zéro
 

Dar sbitar (5) un glioblastome au sommet

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.02.18 | 12h00 Réagissez


Quand les médecins sont en grève, tout le monde peut être médecin, à commencer par le malade. Mais qui est réellement malade ? La société, le régime ou le directeur du régime ? Ou encore le premier dirigeant du premier parti du pays ? Ould Abbès, lui-même médecin, coiffeur et héros de la guerre de Troie, est-il atteint ?

Les médecins divergent, même si quelques-uns parlent sous le couvert de l’anonymat d’un glioblastome, tumeur se développant entre 45 et 70 ans au niveau de l’un des deux hémisphères du cerveau, droit au gauche, libéral ou socialiste, et qui génère des modifications du comportement et atteintes neurologiques. Seul traitement, un acte chirurgical pour retirer la masse, suivi d’une radiothérapie-chimiothérapie. Mais est-ce le cas ?

On ne sait pas, mais à voir les 40 autorisations d’usines de montage de véhicules accordées, fait inédit même dans les pays qui ont inventé les voitures, on peut penser à une simple dyspepsie, troubles digestifs de l’intestin accompagnés de pesanteur, ballonnements, éructations et gaz intestinaux émis sous la forme de vents.

La dyspepsie est un genre de crise de foie dans le langage commun, conséquence de repas trop copieux, et le seul traitement consiste à manger moins, ou mieux. De la banane par exemple, fruit bourré de vertus, mais qui, selon Amara Benyounès, ancien ministre du Commerce et pilote de formule 1, «est un problème politique».

Le président du MPA vient en effet d’en parler, s’étonnant du «maintien de l’importation de la banane au moment où certains produits sont interdits». Oui, mais quelle est la solution alimentaire ? Le régime berbère peut-être, seule explication par ailleurs à l’espérance de vie nationale, qui reste paradoxalement assez élevée, 75 ans, malgré les défaillances du système de santé.

Fruits et légumes de saison, peu de viande, huile d’olive, ail et herbes, pain de semoule, le tout accompagné d’émeutes régulières. C’est la meilleure solution à tous ces problèmes médicaux qui rendent le pays malade.
 

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...