Chroniques Point Zéro
 

La promesse du paléolithique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.01.18 | 12h00 Réagissez


Selon des documents archéologiques, il y a environ 3000 ans, un Premier ministre algérien annonçait déjà de sérieuses réformes, invention de la roue, valorisation des terres agricoles, développement de l’irrigation et production d’outils en pierre performants. L’année dernière encore, le Premier ministre Sellal annonçait en riant d’autres réformes que personne n’a vues et il y a quelques mois, avec le constat définitif du désastre économique et financier, l’actuel Premier ministre promettait aussi d’importantes réformes, dont la suppression des yaourts dans les cantines de Sonatrach.

En 2018, la visibilité de ces réformes annoncées depuis le néolithique est quasiment nulle. Seules mesures concrètes, l’impression de monnaie grâce à des technologies importées pour payer les milliers de fonctionnaires recrutés sur des critères discutables  et l’arrêt des importations, y compris celles des imprimantes pour éviter la concurrence.

Avec ces décisions économiques du niveau d’un élève en stage d’épicerie première année, l’Algérie pourra-t-elle passer l’année ? Même le gouvernement ne le sait pas, mais tout le monde aura compris que cette difficulté à avancer, innover et ouvrir les secteurs à forte croissance est devenue la marque de fabrique du pays ; même au pied du mur, le régime ne voit toujours pas l’urgence de se réformer sérieusement. Pourquoi ? La question est large et les réponses diverses, lourdeur de l’administration, blocages pour perpétuer les réseaux de corruption, peur de l’inconnu des dirigeants, la force d’inertie de l’Etat profond ou le fameux immobilisme berbère qui refuse toute tête qui émerge, installé dans la critique systématique de toute action qui n’est pas consensuelle. Autant de sujets de thèses universitaires qui pourraient déboucher sur de véritables réflexions et générer des avancées pratiques. Sauf que l’on vient d’apprendre que les thèses de recherche vont bientôt être interdites, le papier étant devenu trop cher pour les universités. Trop tard.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...