Chroniques Point Zéro
 

Le 11 au soir

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.12.17 | 12h00 Réagissez


Tentative de faire de la diversion ou pas, les décennies de lutte ont fini par payer. Yennayer est devenu une journée nationale chômée et payée, devenant avec le 5 juillet, le 1er novembre et le 19 mars des fêtes typiquement algériennes qui n’existent nulle part ailleurs et la seule qui n’est pas liée à la guerre d’indépendance. Cette avancée remarquable devrait rassurer les militants de tous les horizons, plus ou moins usés par la force d’inertie du régime, ses réflexes autocratiques qui s’accompagnent souvent d’interdictions et d'arrestations. Bien portées, les revendications aboutissent, et cette victoire culturelle devrait ouvrir la voie à des combats plus politiques ou économiques car, évidemment, la mauvaise situation financière a dû peser dans cette consécration. Il s’agit aussi de désamorcer les bombes socioéconomiques posées par les mauvais gestionnaires du pays et qui vont peut-être exploser en 2018. Mais c’est une victoire, même si sur le front psychiatrique, c’est déjà un peu plus complexe, l’Algérie va se retrouver à fêter trois années dans la même année, jonglant sur trois calendriers différents entre la Lune, le Soleil et le Djurdjura, avec un point étrange que le futur amènera avec lui, l’année où le 12 janvier tombera avec le 1er Moharram, fusion épique qui donnera une année arabo-berbère.

C’est encore loin et le prochain 12 janvier tombera un vendredi, celui d’après, en 2019, un samedi, ce qui a poussé quelques méfiants à suspecter un calcul politique du Président, le premier 12 janvier à être réellement chômé et payé pour ce qu’il est sera en 2020, année où probablement tout le monde sera chômeur ou déjà mort de faim. Justement, il reste pour le 11 au soir, veille du Nouvel An amazigh, à inventer les recettes qui vont avec, équivalents de l'huître-champagne pour l’année grégorienne ou la rechta-poulet pour l’année hégirienne. Khbizet ennayer-mayonnaise, couscous-Albraü ou panini-tikerbabine, ce qui est sûr, c'est que ce 11 janvier 2018 au soir, la fête sera joyeuse.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...