Pages hebdo Multimédia
 

Etude d’Algeria Digital Trends

Les internautes algériens connectés par tous les moyens

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.11.17 | 12h00 Réagissez

L’agence de conseil en communication digitale 2Pi vient de publier les résultats de son étude intitulée «Algeria Digital Trends» ayant pour objectif de connaître les habitudes d’utilisation des Algériens d’internet.

L’agence de conseil en communication digitale 2Pi a mis en place une méthodologie et des outils durant 45 jours afin de recueillir des informations et données pertinentes sur un échantillon représentatif de 15  000 personnes, réparties sur l’ensemble du territoire national et âgées de 13 ans et plus.

Les principaux enseignements de l’étude sont d’abord l’hyper connectivité des internautes algériens, ainsi que les différents moyens d’accès à internet (3g/4g, ADSL…). En effet, 91% des internautes interrogés déclarent passer au minimum deux heures par jour sur internet. Il ressort également que les lieux et les technologies de connexion ont évolué et les habitudes de consommation ont changé. Il s’avère que le domicile est le lieu principal de connexion des internautes grâce à l’ADSL/4G LTE (65%), suivi par les réseaux mobiles 4G/3G (23%). 

Concernant le mobile, le parc téléphonique est très largement dominé par les smartphones. Plus de 82% des internautes interrogés déclarent posséder et se connecter à internet via un smartphone. Ce qui est expliqué par le large choix présent sur le marché algérien en termes de gammes et de prix.

Les acteurs économiques devront être particulièrement attentifs au e-commerce et aux nouveaux besoins des internautes, étant donné que 15% possédant des moyens de paiement électroniques ont déjà effectué au moins une transaction via ce canal (billets d’avion, réservations d’hôtel, habillement…). L’étude revient également sur les langues utilisées et le niveau d’études des internautes. Il s’agit essentiellement et de manière paritaire de l’arabe et/ou darja, ainsi que du français.

Pour conclure, l’étude permet de dresser un profil type de l’internaute algérien. Il est paritaire en termes de genre (51% hommes et 49% femmes), jeune (77% ont entre 18 et 45 ans) et instruit 66% des internautes algériens au moins un bac. La diffusion très rapide des smartphones sur le marché s’appuie sur deux facteurs : la baisse importante du prix de ces produits due à un renforcement de la concurrence, un élargissement de l’offre sur ce secteur et la généralisation d’offres d’abonnement mobile comportant l’utilisation des données à des tarifs abordables.

Plus on est jeune, plus on s’attache à cet objet. Chez les 12-24 ans, il a une valeur affective et personnelle de représentation de soi. Pour les sociologues, c’est un élément de construction de l’image au sein de la société. Le portable est une quasi-extension de soi-même. La percée notable de l’internet mobile caractérise l’essor de nouveaux usages apparus ces dernières années.
On voit que les fonctions de base du smartphone (téléphone, SMS, appareil photo) sont utilisées par une grande majorité des jeunes. En ce qui concerne la fréquence ou l’intensité d’usage, elle concerne surtout des applications chargées telles Facebook, YouTube et Messenger.
 

Kamel Benelkadi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie