Pages hebdo Santé
 

Oran et Tlemcen : Les médecins résidents en colère

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	l Hier matin, les médecins résidents ont organisé un sit-in de protestation au sein du CHU de Tlemcen durant lequel ils ont appelé à la réforme du service civil.
l Hier matin, les médecins résidents ont organisé un...

Les médecins résidents du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Tlemcen ont marqué, hier matin, leur indignation et leur colère, en observant un sit-in devant la direction de l’établissement, pour appeler à la réforme du service civil.

Leurs revendications se résument, entre autres, à «la sécurité, la formation pédagogique, le bénéfice des dispenses du service national, l’annulation des examens sanctionnant intercalaires». Auparavant, les blouses blanches ont observé une minute de silence à la mémoire du Pr Boussalah, retrouvée morte dans son domicile dimanche dernier. Un décès qui demeure suspect et que les enquêteurs tentent d’élucider. Les médecins, victimes de l’indifférence de leur tutelle, expriment leur ras-le-bol en recourant à une grève cyclique de 2 jours par semaine, sans toutefois négliger le service minimum.

Concernant la sécurité, un praticien indique : «C’est monnaie courante que des médecins soient agressés dans l’exercice de leur fonction par les proches des patients ou ces derniers eux-mêmes. Nous ne sommes pas protégés.» Pour ce qui est du service civil, «après avoir réussi l’examen final d’études médicales spécialisées, le résident doit travailler obligatoirement pendant 2 à 4 ans dans différents hôpitaux à travers le territoire national, selon l’affectation basée sur le classement».

Cette grève, ultime moyen de pression des résidents pour recouvrer leurs droits, perturbe réellement le fonctionnement du CHU, où les malades sont les premières victimes malgré eux. A Oran, ils étaient plusieurs centaines de médecins résidents à battre le pavé, avant-hier, devant le siège de la direction du CHUO Dr Benzerdjeb. Selon un de leurs représentants, les protestataires en sont à leur 3e semaine et entendent poursuivre leur grève cyclique de 2 jours par semaine jusqu’à la prise en charge de leurs revendications. Des revendications d’ordre pédagogique, social et notamment celle ayant trait au service civil. Pour l’heure, et selon notre interlocuteur, ces protestataires demeurent à l’écoute d’une éventuelle information que leur communiquerait le bureau national du collectif autonome des médecins résidents.

 

Chahreddine B. et Hadj Sahraoui
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...