Régions Centre Alger
 

Projet de développement et d’embellissement de la capitale

Lancement de la deuxième phase

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les Sablettes (Alger), un espace très convoité par la population
Les Sablettes (Alger), un espace très convoité par la...

M. Temmar a annoncé la généralisation de ce projet à toutes les autres grandes wilayas du pays, à l’instar d’Oran, Annaba et Constantine ainsi qu’aux villes du Sud, dans le cadre du Plan national d’urbanisme.

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a annoncé, au cours de la semaine à Alger, le lancement de la deuxième phase du projet de développement et d’embellissement de la wilaya d’Alger. «Le gouvernement, a-t-il souligné, accorde un intérêt capital, en concertation avec les services de la wilaya d’Alger, à ce projet, particulièrement dans son aspect urbanistique, affirmant qu’il sera généralisé aux autres grandes wilayas dans le cadre d’un Plan national d’urbanisme».

S’exprimant en marge d’une rencontre, organisée par les services de la wilaya d’Alger en présence du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, consacrée à la présentation du projet de réalisation de la deuxième phase du plan stratégique de la capitale, le ministre a indiqué : «L’intérêt accordé par l’Etat à la wilaya d’Alger est nécessaire pour lui permettre de jouer son rôle de capitale, et c’est dans cette optique qu’un travail de concertation a été lancé sur l’avenir de la capitale, particulièrement l’aspect urbanistique, et ce, en collaboration avec les autorités locales et dans le cadre du Plan stratégique d’Alger lancé par les services de la wilaya.»

Le ministre a mis en avant à ce propos l’importance de l’aspect esthétique et urbanistique consacré à la capitale dans le cadre de ce projet, réitérant le soutien de son secteur aux autorités locales pour sa concrétisation conformément aux orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a «souligné l’importance de redonner à la capitale et aux grandes villes algériennes la valeur urbanistique pour laquelle elles étaient connues».

Concernant la rencontre qui a eu lieu entre des cadres du ministère et ceux de la wilaya d’Alger, ainsi que des experts algériens en matière d’urbanisme, le ministre a affirmé que cette rencontre se voulait être «un début effectif pour réfléchir à une opération structurante de la capitale, notamment en termes de renouvellement urbanistique et urbain, qui contribueront à gagner des superficies foncières et à réaliser de nouveaux projets, tout en conférant un aspect esthétique à la ville».

«Aujourd’hui, une réflexion se dessine autour de la deuxième phase du projet initié par la wilaya d’Alger», a déclaré le ministre. Et d’ajouter : «Nous sommes ici pour mettre en œuvre et accompagner ce projet avec les moyens humains et financiers nécessaires.» Saluant l’initiative des services de la wilaya d’Alger visant à atténuer les coûts de la réalisation par l’Etat, le ministre a estimé nécessaire d’associer les privés dans cette opération qui, a-t-il dit, «donnera à la capitale un nouveau visage».

M. Temmar a également annoncé la généralisation de ce projet à toutes les autres grandes wilayas du pays, à l’instar d’Oran, Annaba et Constantine, ainsi qu’aux villes du Sud, dans le cadre du Plan national d’urbanisme. Pour sa part, M. Zoukh a affirmé qu’après l’adoption du Plan d’urbanisme et du Plan stratégique de la capitale par le gouvernement, une coordination se fait actuellement entre les deux plans en ce qui concerne la réalisation, mettant en avant «le lancement de l’opération de réalisation de ces projets qui requièrent d’importants plans d’occupation de terrains».

Le wali a mis l’accent sur la mise à contribution des capacités algériennes dans l’étude et la réalisation de ces plans, en termes technique et urbanistique, ainsi que d’investisseurs privés dans l’aspect financier, citant, à titre d’exemple, qu’il a été procédé, sur accord du Premier ministre, à l’octroi du droit de concession à l’entreprise privée Faderco pour l’aménagement et l’exploitation des musées souterrains de la capitale.

Les services de la wilaya d’Alger ont adopté, dans le cadre du Plan d’aménagement de la capitale, qui est mis en œuvre sur des étapes qui s’étendront jusqu’en 2035, l’entame de 220 projets dans divers domaines, dont des hôtels, des lycées privés, des espaces de divertissement et de repos, ainsi que des espaces verts au profit des citoyens, et qui devront améliorer les conditions de vie des habitants et conférer à la capitale davantage de progrès et de prospérité.

Le ministre de l’Habitat et le wali d’Alger ont suivi, au cours de la rencontre, plusieurs exposés sur la réalisation de nombreux projets d’aménagement du front de mer, de la capitale et sur la création de pôles d’habitat, de pôles commerciaux et économiques, d’un musée, d’un nouveau siège pour le parlement, ainsi que d’autres projets de transport, tels que le métro et le tramway, permettant à Alger de devenir un pôle urbain et moderne, tout en préservant l’originalité de son cachet urbanistique.

A ce propos, M. Temmar a mis l’accent, lors de cette rencontre, sur la nécessité de mettre en place un cadre juridique pour la construction et l’urbanisme dans la wilaya d’Alger, en établissant un cahier des charges auquel seront soumis tous les particuliers ou investisseurs ou organismes qui entament la réalisation de projets de construction ou d’aménagement de différentes réalisations urbanistiques. 

APS
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie