Régions Est Actu Est
 

Guelma

Peine capitale pour le policier meurtrier

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.05.18 | 12h00 Réagissez

Le tribunal criminel de Guelma a rendu, le 14 mai, son verdict dans l’affaire du triple meurtre qui a jeté effroi et consternation parmi les habitants d’Héliopolis, dans la wilaya de Guelma.

L’accusé, un policier de son état au moment des faits, a été reconnu coupable d’avoir sauvagement assassiné un père, une mère et leur petit garçon. Il écope de la peine capitale. Quant à la genèse de cette affaire, qui remonte à la nuit du 6 au 7 avril 2016, elle n’a trouvé son dénouement que 7 mois plus tard, après une enquête judiciaire digne des films hollywoodiens. Ainsi, le crime perpétré a été qualifié d’«abject» lors des plaidoiries. Le père de famille est un inspecteur d’arabe. Il a été découvert par la police dans la malle de son véhicule, stationné à l’intérieur du garage, tué avec une arme contondante. La mère et son enfant, tous deux poignardés et se faisant face, ont été retrouvés au premier étage du domicile, alors que deux autres enfants du couple ont échappé par miracle au carnage.

En effet, si les victimes et le meurtrier étaient voisins dans une cité populaire de la commune d’Héliopolis, le triple meurtre aurait pu être presque parfait. «La police judiciaire a passé au crible toute la population environnante. Les empreintes digitales, l’ADN, mais rien», dira dans sa plaidoirie l’avocat de la partie civile. Et d’ajouter : «Des centaines de personnes ont été interrogées, 2075 appels téléphoniques ont été exploités, mais là aussi en vain. Il a fallu qu’une empreinte digitale sur une portière du véhicule de la victime, préalablement essuyé, ressorte dans le croisement de fichier pour que le lien soit enfin établi avec le policier.» Ainsi, il s’agit là de la principale preuve accablant l’accusé. Pour l’avocat de la défense, «cette soi-disant empreinte n’a aucune valeur».Il demande l’acquittement pur et simple de son client. Quant au mobile du crime, le vol a été soutenu avec insistance, puisque la chambre du couple a été mise à sac et aucun bijou ni argent n’ont été trouvés.
 

Karim Dadci
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...