Régions Est Jijel
 

Réseau routier à Jijel

Le colmatage des crevasses, une priorité !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.01.18 | 12h00 Réagissez

Depuis son installation, le maire a été confronté à une campagne menée sur les réseaux sociaux pour dénoncer l’état du réseau routier.

Au final, ce ne sont pas les programmes de développement à relancer ni encore les projets d’investissements à préparer qui s’invitent à la table du nouveau P/APC de Jijel, qui fait face à une toute autre priorité pour colmater au plus vite les trous qui ont défiguré les routes du centre-ville. Depuis son installation, Mati Messaoud a, en effet, été confronté à une campagne menée sur les réseaux sociaux pour dénoncer l’état du réseau routier sur lequel sont apparues des crevasses et des nids-de-poule dans pratiquement toute la ville.

Cette situation a fait réagir le P/APC, qui a promis de prendre en charge la réhabilitation de ce réseau «dès que possible», reliant l’intervention de ses services à l’amélioration des conditions climatiques. Certains travaux ont déjà été menés pour boucher ces crevasses, tandis qu’il reste encore du travail à accomplir pour faire disparaître les traces de ces trous.

«Ce sont des points noirs qui ont été laissés dans leur état, ils n’ont pas été traités à temps, la situation s’est encore aggravée, au point que ce problème est devenu une priorité. Nous avons déjà entamé le travail qu’il faut mener et ce n’est pas facile de le finir rapidement, car nous avons face à nous pratiquement toutes les routes de la ville à entretenir, nous promettons d’intervenir là où il faut et en continu pour en finir avec ce problème une bonne fois pour toutes», dira à ce sujet un élu de l’exécutif communal.

Si à Jijel on affiche cette volonté d’intervenir pour remettre de l’ordre sur les routes du centre-ville, dans la ville d’El Milia la situation est encore plus catastrophique, avec des crevasses qui se multiplient à chaque précipitation. Pour de nombreux citoyens, les trous à colmater sont devenus une priorité dans cette ville, où il est impossible de circuler sans y être confronté. Cette situation représente tout le paradoxe de ces communes, où faute d’un plan d’action à lancer pour remédier aux lacunes de développement, leurs élus se retrouvent réduits à improviser des solutions pour colmater les trous sur les routes !                                 

Amor Z.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...