Régions Est Skikda
 

Du nouveau à la formation professionnelle à Skikda

Quand un secteur fait sa mue

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.01.18 | 12h00 Réagissez


«Nous lançons un appel aux handicapés physiques résidant dans la wilaya de Skikda et à ceux habitant dans d’autres wilayas du pays et qui voudraient suivre des formations professionnelles de se rapprocher du nouveau centre régional de formation spécialisée de Skikda». C’est en ces termes que Fayçal Meghezzi, directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Skikda, tiendra à préluder ses déclarations au sujet de l’état de son secteur.

Le centre en question, à vocation régionale, implanté à la cité Boulkeroua, dans la banlieue sud de la ville de Skikda, a été récemment ouvert et dispense déjà plusieurs spécialités, comme la décoration sur verre, l’info-braille, l’informatique et d’autres encore, choisies pour répondre aux demandes des jeunes handicapés physiques. «Le centre est doté de toutes les commodités pédagogiques en plus des moyens d’accueil, tels un internat, un réfectoire, etc.» ajoute M. Meghezzi.

En plus de ce centre régional, Skikda s’est vu également dotée d’un Institut national de tourisme, le quatrième du genre au niveau national. Classé niveau 5, cet institut assure une formation de technicien supérieur en tourisme. «Actuellement on a débuté avec quelques spécialités, comme le secrétariat, guide touristique et le rôle et l’esprit des agences de voyages, en attendant de recevoir d’autres équipements que nous avons sollicités auprès de la tutelle», explique notre interlocuteur.

Ce centre accueille aujourd’hui plus d’une centaine de stagiaires, venus de plusieurs wilayas du pays, qui bénéficient des modes conventionnels de la formation professionnelle que sont la formation résidentielle qui se fait au niveau du centre et celle par apprentissage qui se poursuit auprès des différents partenaires. «On a signé plusieurs conventions avec des hôtels privés qui accompagnent nos stagiaires, en plus des relations nous liant à la direction du tourisme», ajoute le directeur de la formation professionnelle.

En plus de ces deux acquis, le secteur a connu ces dernières années plusieurs actions visant toutes à consolider aussi bien le volet de l’équipement que celui réservé au volet didactique. A ce sujet, M. Meghezzi fera part de l’opération menée dernièrement en vue de réviser la carte locale de la formation. «On a réuni 162 de nos partenaires directs pour discuter et surtout pour élaborer une carte qui réponde aux besoins réels de notre wilaya en matière de filières et de spécialités.

Cette initiative nous a permis en fin de compte de faire ressortir 25 nouvelles formations répondant aux besoins du marché et aux spécificités locales surtout», explique M. Meghezzi, qui citera, entre autres, l’intérêt accordé actuellement aux filières du bâtiment dans sa globalité, l’environnement, l’agriculture et l’artisanat. Des filières qui restent, selon ses termes, très demandées par les jeunes actuellement.

Khider Ouahab
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie