Régions Kabylie Bejaia
 

Parution : Tamazight, âme de l’Afrique du Nord, de Tarik Djerroud

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.01.18 | 12h00 Réagissez

Parce qu’il considère que la question amazighe est un enjeu central de la vie démocratique, Tarik Djerroud, écrivain et éditeur, a composé sur le sujet un essai en deux tomes, où il retrace, avec un esprit de synthèse, l’histoire tumultueuse des Amazighs et le destin exceptionnel de leur langue.

Paru dernièrement aux éditions Tafat, cet ouvrage, dont le premier tome est sous-titré Un patrimoine en héritage, et le second tome Un patrimoine en partage, est un condensé de tout ce qui a trait à la culture et à l’identité amazighes. Des vestiges archéologiques lybiques, en passant par l’épopée de Koceila, de Tariq Ibn Ziyad et des dynasties conquérantes islamo-berbères jusqu’à la promulagation récente de tamazight comme langue nationale dans les pays d’Afrique du Nord, l’auteur décrit pas à pas la sortie progressive de tamazight de son état d’asphyxie à la lumière et à la reconnaissance.

L’auteur rappelle que de sa mixité avec les autres cultures et langues (romaines, byzantines, vandales, espagnoles, arabes, françaises, amazighe), tout en perdant des locuteurs à travers les siècles, a gardé toutefois son âme. Ce qui lui fait dire qu’elle peut, en l’état actuel des réalités géopolitiques, constituer le véritable ciment pour l’unité des peuples d’Afrique du Nord et un levier formidable pour sceller une histoire commune et négocier un avenir prometteur.

Les malentendus et les démagogies qui ont accompagné les mouvements de libération et les lendemains de la décolonisation, explique l’auteur, ont été les carburants du déni et de l’apartheid étatique commis à l’encontre de tamazight.

Maintenant que tamazight est sortie de l’aire de l’écrasement et du mépris où elle a été cloîtrée, maintenant que le marathon de son officialisation est bien en marche, il reste, insiste l’auteur, à libérer les énergies à travers toute l’Afrique du Nord et à lui offrir tous les moyens nécessaires pour son épanouissment afin de faire face au défi de l’avenir dans un esprit de fraternité et de dignité.

Tarik Djerroud est né en 1974 à Ath Waghlis (Béjaïa). Diplomé en éléctronique, il fonde en 2010 les éditions Tafat. Il est auteur de plusieurs romans, dont notamment Hold-up à La Casbah» et Un butin de guerre, parus respectivment en 2012 et  2016. 

Boualem B.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...