Régions Ouest Tiaret
 

Tiaret

Ouverture d’un marché à l’occasion du Ramadhan

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.05.18 | 12h00 Réagissez

La direction du commerce, en collaboration avec l’UGCAA et l’APC, a mis à disposition d’entités publiques et privées et même de certains marchands 24 espaces au lieu-dit «Trig El Beidha», au sud de la ville de Tiaret, pour en faire un marché du Ramadhan.

Des locaux déjà occupés par certains commerçants et entreprises qui ont vite fait d’étaler certains produits de base à des prix concurrentiels. «L’ouverture de ce marché dit de la ‘‘Rahma’’ obéit, selon  Saïd Ouahrani, responsable au niveau de l’Union des commerçants, à des considérations visant la régulation des prix, la lutte contre les hausses illicites, et la mise à disposition de la clientèle de produits contrôlés et de bonne qualité», a annoncé la directrice du commerce. «La mise à disposition de ces locaux dans un marché désaffecté a valu à l’APC de procéder à un réaménagement total», a expliqué M. Abdelkader Boutheldja. Le choix étant dicté par un souci de toucher chaque année un lieu donné dans la ville. Au plan transport urbain, le lieu est desservi par une flotte de véhicules déjà en circulation, en plus de l’aspect sécuritaire. En plus de la présence de l’unité lait Sidi Khaled, il y a un représentant d’une minoterie locale et d’autres producteurs locaux, dont certains agriculteurs, qui vont venir directement vendre leurs produits au consommateur.

Une initiative qui a suscité une large adhésion, d’autant que les prix de certains produits ont commencé à flamber. La directrice de la DCP explique que 48 brigades mixtes ont été mises en place, dont 60% pour le contrôle au niveau du chef-lieu de wilaya. Et d’ajouter que tous les congés ont été suspendus pour une mobilisation totale pour tenter, durant ce mois sacré, d’atténuer les effets négatifs induits par certains comportements. S’agissant de la commercialisation du lait, notre interlocutrice fait savoir que l’entité publique, qui s’est fait livrer un quota supplémentaire, atteindrait les 140 000 litres/jour, en plus de la laiterie privée de Sougueur, qui va augmenter, elle aussi, sa production. 35 distributeurs ont été sensibilisés pour livrer ce produit très prisé dans des points préétablis. Idem pour le pain. Les 166 boulangeries seront suffisamment alimentées en farine pour faire face à la demande. 
 

Fawzi Amellal
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...